Traumatisme accoustique

Fréquence

Les personnes à risque sont les soldats , les étudiants en musique, les musiciens et les ouvriers.

Caractéristiques du traumatisme accoustique

Nous ne parlerons pas ici des traumatismes par explosion qui peuvent provoquer une déchirure du tympan. Le patient ressent une sensation d’oreille bouchée, diminution de l’audition, perçoit des accouphènes. La perte d’audition est confirmée chez le médecin ORL par l’audiogramme.

Evolution spontanée

Si la microcirculation locale se rétabli dans les 48 heures, environ 80% des patients peuvent se rétablir. Si ce n’est pas le cas la perte d’audition et les accouphènes s’installent définitivement. L’audition reste stable à condition que le sujet ne soit plus exposé au bruit.

Etudes cliniques sur l’OHB

L’OHB a été trouvé nettement plus efficace que l’oxygène simple dans le traitement du traumatisme accoustique d’origine militaire. Des résultats semblables ont été retrouvés dans une étude faite en Suisse. Les médecins ont comparés deux groupes de traitement à base de perfusions, de cortisone et de ginkco mais avec ou sans OHB. Le résultat était 2 fois meilleur avec 5 séances d’OHB à condition de commencer l’OHB dans trois jours suivants l’accident auditif. Une étude semblable de l’armée allemande faite en 1985 et comparant l’administration de perfusions et de médicaments améliorant la circulation avec et sans HBO à également mis en évidence une supériorité de l’OHB. L’audition et les accouphènes étaient améliorés et le taux de rechute étaient diminués grâce à l’OHB.

Utilisation pratique de l’OHB

Utilisation pratique de l’OHB

L’OHB doit être commencé dès que possible après la survenue de l’accident accoustique. On applique 5-6 séances avant de procéder à la première évaluation auditive. Il semble que l’OHB permet encore une amélioration lorsque d’autres traitements ont échoués. Dans les cas tardifs, il faut au moins 15 séances. Les coûts élevés de l’OHB font que malheureusement beaucoup de patients hésitent et viennent trop tard.